Vins sans sulfite

Les Sulfites et le vin

Que sont les sulfites ?

Sulfites, soufre, dyoxide de soufre, tous ces termes désignent la même chose : un composant naturel qui se forme lors de la fermentation alcoolique des raisins par les levures. La présence des sulfites dans le vin résulte donc d’un processus naturel !

 

Ventoux - La Tête à l'envers - Rouge - 2020

Ventoux

Rouge
-
2022
Rond / Généreux / Sans Sulfite

Ventoux - L'Emilienne - Blanc - 2020

Vin de France

Blanc
-
2022
Pétillant / Gourmand / Sans Sulfite

Affichage 1-2 de 2 article(s)

Pourquoi mettre des sulfites dans le vin ?

Les sulfites, autorisés dans la production du vin depuis 1487 (soit plus de six siècles), sont sujets à controverse depuis quelques années dans le monde du vin, même s’ils ont des effets positifs :

-        Les sulfites sont un antioxydant qui rend le vin plus résistant à l’action de l’oxygène, et le rend plus stable.

-        Les sulfites sont aussi un antiseptique. Ils permettent à l’œnologue de maîtriser plus facilement la flore microbienne du vin et aident à la conservation.

A quel moment les sulfites sont – ils ajoutés ?

Il y a plusieurs moments propices à l’ajout des sulfites :

-        Les vendanges : généralement alors que les raisins sont abîmés, l’ajout de sulfites aide à prévenir l’action des levures naturellement présentes pour éviter l’oxydation.

-        Au foulage : ils permettent la prévention des mauvaises bactéries et la possibilité d’une oxydation.

-        Pendant la fermentation du vin : ils permettent d’empêcher le développement de mauvaises bactéries et de bloquer la fermentation malolactique (étape de la vinification ultérieure qui va apporter rondeur et souplesse au vin ainsi que sa stabilité microbiotique).

-        Au soutirage : alors que le vin est transvasé d’un contenant à un autre, il est en contact direct avec l’air, et risque donc l’oxydation, qui sera empêchée par les sulfites.

-        A la mise en bouteille : toujours pour protéger le vin du contact de l’air et éviter l’oxydation, mais également pour stabiliser le vin qui est déjà élaboré à ce moment – là.

Pourquoi faire du vin « sans sulfites » ?

Malgré les effets positifs sur le vin que nous venons de voir, les sulfites font débat depuis quelques années dans le monde du vin pour leurs effets nocifs sur la santé. De fait, ils font partie de la liste des quatorze allergènes principaux, et leur présence, au-delà d’un certain seuil, doit être indiquée. Pour les personnes allergiques, ou intolérantes, les effets peuvent aller du simple mal de tête à des difficultés respiratoires en passant par des éruptions cutanées.

Les vins « sans sulfites » demandent un grand savoir – faire, et des conditions de vinification, de stockage et de conservation irréprochables, sans lesquelles le vin pourrait devenir instable, oxydé, avec un vieillissement non maîtrisé (ce qui se traduirait par des notes de noix, de cuir, ou encore de vinaigre…).

Un vin « Nature » ?

« La nature ne fait pas de vin » nous dit Jean – Pierre Valade, œnologue conseil à la Croix des Pins. « Le terme de “nature” est une négation de notre travail ».

Les vins sans sulfites proposés par Latitude Wine

La Tête à l’Envers

Un vin innovant

Pour vous offrir le meilleur du « sans sulfite », Jean – Pierre Valade, œnologue conseil au Château la Croix des Pins a inventé une technique innovante, issue de son expérience champenoise : comme pour un champagne, il se sert des lies présentes dans le vin pour rendre la bouteille hermétique à l’oxygène et, ainsi, permettre une parfaite conservation du vin ! Alors qu’un vin classique « sans sulfites » devra être bu dans l’année, la Tête à l’Envers se conservera cinq ans dans de bonnes conditions !

Un vin unique au monde

La Tête à l’Envers est un vin « noir » biologique et « sans sulfites », composé de 95% de Marselan et de 5% de Syrah.

La première surprise dans la découverte de ce vin, est sa robe violine très profonde.

La seconde surprise est son son expression aromatique. Au nez, de puissantes notes de chocolat noir, d’amande douce puis de mûre écrasée et de sirop de cerise noire. En bouche, un véritable sirop de cassis qui s’accordera très bien avec vos desserts chocolat / poire.

L’Emilienne

Si les vins rouges « sans sulfites » ne sont pas faciles à élaborer, les vins blancs sont une entreprise encore plus périlleuse ! Jean – Pierre Valade sublime cette performance en vous proposant un vin blanc pétillant type « Pet’Nat », biologique et « sans sulfites », l’Emilienne. Cette cuvée tire son nom de sa grand – mère, dont il s’est inspiré pour faire ce vin : ses arômes de coing, de vanille et de pomme reinette vous ramèneront en enfance, dans la cuisine de votre grand – mère… 

Paiement sécurisé

livraison offerte
dès 3 cartons achetés

point de vente
physique

garanti
sans intermédiaire

Produit ajouté à la liste de souhaits

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies et d’autres types de traceurs utilisés afin de vous fournir des produits, services et contenus adaptés à vos besoins. Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires.